Suzuki GSX1100 by SLCDR – Racer racé !

Le duo de Sur les Chapeaux de Roues formé par Manu et Yann sait à peu près tout faire. Leurs spécialités complémentaires permettent d’offrir généralement des machines au style unique, comme ce magnifique racer sur base de Suzuki GS1100, la sœur typée GT de la fameuse GSX-R qui se rebelle ici comme il se doit !

Les racers commencent à se faire plus rares au profit de scramblers, trackers et autres machines plus polyvalentes, mais il existe encore des aficionados du genre, comme c’est le cas du propriétaire de cette Suzuki GS1100. Lorsqu’il a poussé les portes de l’atelier de Sur les Chapeaux de Roues, en Bretagne sud, l’homme avait une idée en tête : offrir à sa vieille Japonaise un sérieux coup de jeune tout en lui offrant un look sportif et en améliorant son comportement et notamment son freinage. Un défi largement à la hauteur des compères Yann et Manu, qui en ont vu bien d’autres ! Pourtant rien n’était gagné d’avance, la sœur éloignée de la GSX-R n’avait pas la réputation d’offrir des sensations indescriptibles et n’était pas non plus dotée d’origine du meilleur en termes d’efficacité comme sa transmission finale par arbre par exemple. Et pour ne rien arranger, la belle n’était pas dans un état concours, loin de là… Enfin, détail qui a son importance, il s’agissait là de la toute première commande sur base de Suzuki pour nos deux préparateurs !

La majorité des préparateurs que l’on connait pensent en priorité à la mécanique, nos deux Bretons pensent plutôt comme des artistes, l’esthétique avant tout. Pour la mécanique ils trouveront toujours une solution, même si cela prend du temps et de l’énergie ! Ils nous l’ont prouvé il y a quelques temps avec leur Honda Goldwing typée arlequin, et c’est exactement dans ce sens qu’ils ont procédé pour la Suzuki. Ils ont commencé par la dépouiller entièrement afin de former les nouveaux éléments de carrosserie comme le réservoir. Ce dernier a subi des découpes en règles afin d’obtenir le format idéal, puis s’est vu greffer un bouchon de remplissage de type Monza. La partie arrière est quant à elle entièrement réalisée maison. La coque en fibre de verre surmontée d’une selle en cuir sur mesure parfait à merveille le look de racer. D’autant qu’une simple barrette de LED joue le rôle de feu arrière, laissant la place au pneu et rien d’autre, la plaque d’immatriculation trouvant sa place sur le côté gauche. Ainsi dotée, la GS voit sa silhouette beaucoup plus racée qu’à l’origine. A cela, s’ajoutent de nouvelles commandes avec des guidons bracelets E-Nov fixés assez bas, un simple compteur et un petit feu de Yamaha DTMX histoire d’être raccord jusqu’au bout avec l’esprit racing. La suspension à l’avant a été conservée d’origine mais raccourcie, de manière à obtenir d’une part plus de répondant mais d’autre part une assiette générale parfaite. A l’arrière le amortisseurs d’origine ont quant à eux cédé leur place à des modèles signés YSS.

Bien-sûr la mécanique n’a pas été laissée au hasard. Le bloc a été entièrement désossé, révisé et refait avec des éléments d’origine Suzuki. Microbillé puis repeint en gris haute température, le 4 cylindres est comme neuf. Afin d’optimiser son rendement, la boîte à air a été remplacée par des cornets BMC tandis que sa ligne d’échappement 4-en-1 maison peinte en noir céramique se termine par un silencieux Marving. La transmission finale par arbre a été conservée, mais cela ne choque pas dans l’allure générale de la machine. Comme l’avait souhaité le propriétaire, le comportement dynamique a été considérablement amélioré, par la perte de poids et la nouvelle suspension d’une part, mais aussi par l’adoption d’un freinage digne de ce nom à l’avant. Un système à double disque percé et étrier Nissin de Honda 900 CBR assure le tout, il est agrémenté d’un maître-cylindre Nissin. Plus ramassée que jamais, la GS1100 chaussée en Bridgestone peut dorénavant s’attaquer aux petites routes comme aux circuits sans rougir. Le duo de choc a une fois de plus réussi son pari en offrant au passage une peinture vintage metal flake qui rend la belle Japonaise attachante.

 

Base Suzuki GS1100 (1986) – estimation : 11 000 euros environ base incluse

Réfection complète du moteur avec pièces stock

Réfection des carburateurs

Filtres à air cornets BMC

Bloc moteur microbillé et repeint

Réservoir stock raccourci et rabaissé

Trappe à essence type Monza

Faisceau électrique simplifié

Cadre refait à neuf

Coque arrière maison en fibre de verre

Feu AR barrette à LED

Demi-guidons E-Nov

Rétros embouts de guidon

Feu AV de Yamaha 125 DTMX

Glace de feu jaune

Compteur MMB

Fourche raccourcie

Amortisseurs YSS

Freinage AV de Honda 900 CBR

Maître-cylindre de frein AV Nissin

Galvanisation de toutes les vis

Echappement 4-en-1 maison peint en noir céramique

Silencieux d’échappement Marshall

Selle cuir sur mesure Besnard Quimperlé

Garde boue AV/AR supprimés

Peinture « metal flake » vernie

Logos et numéros faits main by Posca et One Shot

Support de plaque latéral

Jantes stock peintes

Pneu AV Bridgestone Accolade AC03 en 100/90-19

Pneu AR Bridgestone Exedra G701 en 150/80 R17

Denver

Animé par la passion du journalisme depuis une quinzaine d'années, Denver est rédacteur en chef d'un magazine sur la moto de caractère, journaliste-essayeur dans l'auto et fondateur du webzine Denver's Garage.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *