Yamaha SCR950 by Brat Style – En piste !

Pour la toute première préparation de sa SCR950, Yamaha a fait appel au Japonais et Californien d’adoption, Go Takamine de Brat Style. Fort de son expérience en tant que préparateur sur base de SR et autres modèles de ce style, l’homme a su offrir à la belle un look de scrambler pur et dur.

Le projet Yard Built de Yamaha n’en finit pas de faire des émules. La firme japonaise a eu la bonne idée de se servir de la préparation moto pour promouvoir ses modèles de la gamme Sport Heritage. Un succès total aux Etats-Unis puisque de la côte Ouest à la côte Est, chacun a apporté sa pierre à l’édifice comme le New-Yorkais Keino Cycles et sa XJR1300 « Rhapsody in Blue » et, bien entendu, les nombreuses préparations Yard Built du célèbre Roland Sands. Dorénavant la marque facilite par ce biais le lancement de ses nouveautés comme c’est le cas pour la SCR950 confiée à Go Takamine de Brat Style. Né à Okinawa près d’une base militaire américaine, l’homme s’est pris de passion pour les motos en regardant les soldats américains s’amuser sur les chemins de terre de la base. Quelques années plus tard, en 1998, l’atelier Brat Style voit le jour à Tokyo. Sa vocation : construire des citadines customisées qui reflètent la passion de Go pour le pilotage tout terrain. Aujourd’hui, presque 20 ans plus tard, l’atelier déménagé en Californie, où son nom évoque un style de customisation inspiré en grande partie par la passion de Go Takamine pour les SR400 et 500. Le Japonais a préparé plus d’une centaine de SR Brat Style dans sa carrière, y compris sa première collaboration au Yard Built : la SR400 B.S.R.

Les as du marketing de Yamaha tentent de classer la SCR950 dans la case scrambler, or d’origine la néo-rétro a plus des airs de Sportster qui aurait épousé une Bonneville. Des pneus route, un échappement bas, un guidon assez haut, on ne nous la fait pas ! A contrario, le constructeur a vu juste en engageant Go Takamine qui offre enfin à cette nouveauté sur base de Bolt tout ce dont doit jouir une machine typée scrambler. Le néo-Californien raconte : « J’ai eu beaucoup de plaisir à la transformer ! Comme d’habitude, j’ai fabriqué la plupart des pièces de l’habillage pour en faire une machine Brat Style, du réservoir à la selle en passant par les garde-boue, les caches latéraux, l’échappement et le guidon. » Il est vrai que, contrairement à nombre de prépas commandées par les constructeurs, peu d’éléments aftermarket ont été ici adoptés au profit du homemade. Chez Brat Style on aime bien se prendre la tête, aussi le réservoir a été sans conteste l’élément le plus complexe à réaliser. « J’ai dû m’y reprendre à plusieurs reprises pour qu’il soit parfait ! L’intégration de la pompe à carburant a aussi posé problème… » explique-t-il. On apprécie au passage le bouchon personnalisé. La SCR950, par son cadre treillis tubulaire épuré et son arrière court, offre de nombreuses possibilités de personnalisation sans trop de modifications. Go Takamine a ainsi pu déplacer l’échappement, la selle et les garde-boue sans trop de difficultés.

Notre préparateur est un fan du pilotage sur terre, notamment au guidon de motos de cross vintage. Il n’a donc pas dû chercher bien loin pour le look et la peinture : Yamaha à l’ancienne avec des drapeaux à damiers réalisés par Denis Babin sur le réservoir. Il s’est ensuite attelé à alléger au maximum la machine pour la rendre plus maniable encore, « le plaisir est ainsi décuplé » comme il aime à dire. Afin de respecter cet esprit de cross d’époque, Go Takamine a dégagé l’avant et y a ajouté un guidon plus large, pour un contrôle accru sur piste. Un phare plus petit offre un look vintage. La suspension arrière réalisée spécialement par Works Performance permet d’accroître le débattement et la garde au sol. Par ailleurs, la boucle arrière et son garde-boue faits main offrent un un peu plus d’air. La selle a quant à elle été réalisée à la main par Mauricio Aguilar. Et aucune prépa Brat Style ne serait complète sans son feu arrière emblématique ! L’échappement réalisé sur mesure court de chaque côté de la Chequered Scrambler et une protection thermique faite à la main protège les jambes de la chaleur. Enfin, de gros pneus à pavés ont été montés sur des jantes à rayons afin de rendre la moto plus polyvalente et renforcer l’esprit cross. Go Takamine a parfaitement réussi son coup, et montre qu’avec une base typée custom on peut parfaitement réaliser une machine destinée à la terre.

 

Base Yamaha SCR950 (2016) – estimation : 15 000 euros environ base incluse

Moteur stock

Réservoir sur mesure

Bouchon gravé

Faisceau électrique modifié

Guidon large

Suppression compteur

Petit phare rond

Boucle arrière maison

Feu AR Brat Style

Selle sur mesure by Mauricio Aguilar

Cache filtre à air gravé

Suspension AV/AR Works Performance

Echappement superposé fait main

Garde-boue AR Maison

Repose-pieds grip

Peinture vintage by Brat Style & Denis Babin

Jantes à rayons

Pneus AV/AR Michelin Anakee en 110/60R19 et 160/70R17

Denver

Animé par la passion du journalisme depuis une quinzaine d'années, Denver est rédacteur en chef d'un magazine sur la moto de caractère, journaliste-essayeur dans l'auto et fondateur du webzine Denver's Garage.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *