BMW R18 « Sport Edition » by FCR Original – Version musclée

L’atelier FCR Original a très vite su déceler le potentiel de préparation de la BMW R18. Les préparateurs, membres du réseau Royal Vintage, ont imaginé un bobber, mais aussi et surtout une originale version sportive, vive et plus légère. Voici la Sport Edition.

Faire d’un massif 1800 typé custom une machine à l’esprit sportif, c’était plutôt osé. Et pourtant, force est de constater que l’atelier membre du réseau Royal Vintage, FCR Original, du côté de Poitiers, a su relever le défi. Sous la houlette de Sébastien Guillemot, ceux qu’on surnomme les aiglons de Chauvigny ont imaginé une moto en partenariat avec Bärenstarck qui regroupe plusieurs concessions BMW Motorrad sur Paris, sur la base de la R18. L’idée de cette Sport Edition est née du constat que la belle Allemande disposait d’un moteur de caractère, tant esthétiquement que mécaniquement, et qu’on pouvait le mettre à l’honneur en épurant tout ce qui l’entoure. Les spécialistes se sont donc lancés dans une chasse aux éléments superflus, mais aussi dans le remplacement de tout ce qui n’était pas considéré comme suffisamment noble, comme les pièces en plastique que l’on trouve ça-et-là sur la BMW. La moto étant très récente, il a fallu imaginer et développer l’ensemble des pièces de rechange, ce qui a constitué le plus gros challenge de cette préparation.

Impressive !

Obtenir de la légèreté visuellement nécessite de repenser les éléments, leurs matières et leurs couleurs dans le moindre détail. La R18 a donc été entièrement démontée, jusqu’à la dépose du moteur. Ce dernier a été analysé dans tous les sens, à commencer par les caches culbuteurs. Chromés sur le modèle stock, ils ont ici été repensés dans la forme comme la matière. Pour ce faire, l’impression 3D est venue au secours de l’atelier. La machine leur a permis de reproduire la pièce à l’identique afin de développer un moule. Depuis ce moule il a alors été possible de créer les pièces en carbone, avant de les peindre en noir, la teinte choisie pour le moteur dans son intégralité. La technologie 3D leur a aussi permis de modifier le système d’admission. Jugé trop gros et en plastique peu flatteur, il a été remplacé par des pipes d’admission en CNC aluminium. Dessiné dans leur bureau d’étude, l’ensemble a été reproduit en impression 3D avant de retrouver leur forme définitive. En complément un support sur mesure a été créé et des filtres à air K&N remplacent la boîte à air d’origine. La mécanique n’a pas subi de transformation, seule une double ligne d’échappement maison, dessinée par FCR Original puis cintrée dans l’atelier, full black, permet au moteur de s’exprimer au mieux.

Light is right

Une fois son moteur repensé, la R18 s’est vue offrir une multitude de petits éléments qui la rendent plus sportive sans avoir à la repenser dans son ensemble. Prenons la partie-cycle par exemple, les préparateurs ont pris le parti de conserver la suspension d’origine et le freinage est quasiment stock, on trouve toutefois des leviers et maître-cylindre Beringer. En revanche, les jantes sont sur mesure. Afin d’avoir un aspect custom, la roue avant est en 18 pouces contre 17 à l’arrière, toutefois pour conserver une bonne maniabilité il n’a pas été envisagé d’installer un gros pneu arrière. La monte Michelin Road 5 GT Special permet de conserver un grip intéressant. La position de pilotage a été particulièrement soignée. Le guidon a été réalisé sur mesure, il offre une bonne prise en main et permet de conserver les commodos d’origine. Quant à la selle en Alcantara, FCR Original lui a créé un support CNC spécifique en aluminium ajustable sur trois positions, afin d’offrir une position idéale quel que soit le gabarit du pilote. Bien vu, dans la mesure où les repose-pieds sont condamnés en position centrale du fait des imposants cylindres de part-et-d’autre du moteur. Pour le look, l’atelier a imaginé une R18 bi-ton. La partie basse constituée du cadre, des jantes, du moteur avec échappements, du cardan et du cabochon de cadre est full black. Au dessus, des garde-boues en alu maison, au réservoir en passant par les caches latéraux, le capotage de phare, le bloc compteur et l’habillage des fourreaux de fourche, c’est un gris métal d’origine BMW baptisé Pure Silver. Ultime coquetterie, les badges magnifiques sur le réservoir et la plaque « Sport Edition » sur le moteur. Avec cette version pêchue de la R18, les aiglons ont su donner une nouvelle image à la BMW, il faudra toutefois se dépêcher pour en profiter puisque la belle est limitée à 30 exemplaires numérotés.

Denver

Animé par la passion du journalisme depuis une quinzaine d'années, Denver est rédacteur en chef d'un magazine sur la moto de caractère, journaliste-essayeur dans l'auto et fondateur du webzine Denver's Garage.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *