Greasyhands roadtrip – Semaine 3

Dim 19/06 – Sam 26/06 : Valloire – Pesaro (KM 4 318 – 5 158)

Le passage des Alpes est toujours impressionnant, quelle que soit la saison. On se sent minuscule au guidon d’une moto, face à ces géants de roche et de neige, d’autant qu’en ce lundi, les routes sont quasi-désertes. Afin de gagner du temps, nous empruntons le tunnel du Frejus, cette longue percée dans la montagne d’une douzaine de kilomètres, limitée à 70 km/h, et qui alterne chaleur et fraicheur, c’est bon pour la concentration !

0040 0041

De l’autre côté, c’est l’Italie, et après un rapide passage par les routes tortueuses de Bardonecchia, il est temps de prendre la direction du Piémont pour la visite d’un des vignobles de Mango. J’avais oublié à quel point il est impératif d’avoir les yeux grands, très grands ouverts, dans cette partie de l’Europe ! Conducteurs frileux, passez votre chemin ! Ici règne la loi du chacun pour soi, d’autant plus lorsqu’on attaque les petites portions d’asphalte des collines ! 35°C, des vignes à perte de vue, la chaîne alpine pour ligne d’horizon et un verre de Dolcetto d’Alba à la main, nous sommes bien accueillis à la Cantina de la Trava ! La soirée se terminera dans un restaurant d’Alba, l’Osteria del Vicoletto, tant réputé pour sa cuisine que la richesse de sa cave, un régal des sens…

Le lendemain, nous quittons les paysages verdâtres du Piémont pour aller au nord de Milan, près du lac de Côme, à Mandello del Lario, fief de Moto Guzzi. Difficile de résister à une visite personnalisée du musée et de la fameuse soufflerie inventée il y a de cela plus de soixante ans. La ville de Lombardie est imprégnée de l’histoire de la marque, et inversement, bref, on sent que le passé est toujours bien présent dans la cité du bord du lac de Lecco. D’ailleurs l’usine est toujours présente en ces lieux pour une production de 8 000 motos par an, toutes 100% italiennes.

0042 0043

Après une soirée dans un petit restaurant et quelques grappa maison dégustées tout en discutant moto avec les locaux, nous commençons à nous dire que l’Italie fait partie des incontournables de notre trip ! Le lendemain nous prenons les petites routes de montagne via Bergame pour nous rendre à Verone, où nous attend Nicola Martini alias Mr Martini. Avant d’aller à sa rencontre nous passons voir le concessionnaire H-D local, où Claudio, le boss depuis une quinzaine d’années, nous fait part de sa passion pour les belles américaines, à deux et quatre roues, un régal pour les yeux et les oreilles ! Nous arrivons en début d’après-midi au local de Mr Martini, une ancienne station-service rénovée et transformée en showroom, bar et restaurant. Ami de quelques années, Nicola nous accueille comme des rois, la soirée va naturellement s’éterniser autour de sujets de fond : prépa moto, filles et Spritz…

0048 0049

En ce jeudi matin, la température atteint déjà 32°C mais pas question de s’attarder au café, car on nous attend à Bologne, à Borgo Panigale plus exactement, pour la visite d’une marque mythique, Ducati. L’usine, ultra-moderne, sert ici à l’assemblage des machines, du Scrambler à la Panigale, mais aussi à la recherche et au développement, inutile donc de sortir nos appareils photo, « è proibito !». Qu’à cela ne tienne, nous ne bouderons pas notre plaisir d’entrer dans un tel temple de la moto, d’autant que Massimo, le responsable presse, nous emmène ensuite déjeûner au cœur de l’établissement, avec tous les ouvriers, histoire de prendre du rouge plein les yeux ! Malgré sa passion pour le Desmo, il ne manque pas de curiosité pour nos deux machines de Milwaukee. L’accueil est d’ailleurs toujours très sympa au guidon de nos deux belles, mélange de respect et de curiosité.

0052

Nous reprenons ensuite la route direction notre point de chute final, Pesaro, sur les bords de l’Adriatique. L’atmosphère légère qui y règne nous fait penser que les vacances sont pour bientôt. Le Sunride est pour demain soir, aussi nous programmons une petite visite privée du musée Benelli, après tout c’est ici que la marque mythique a débuté. Nous tombons sous le charme des Benelli et autres nombreuses Motobi exposées, la passion de nos guides volontaires y contribue un peu plus. Nous finissons l’après-midi au Sunride, accueillis comme il se doit par les organisateurs comme des préparateurs amis, d’Emporio Elaborazioni Meccaniche à Cafericycle en passant par Vibrazioni Art Design et Apache Custom.

0054 0055

Simple et efficace, cet événement autour de la moto de caractère et de la musique marque en beauté la fin de notre trip de plus de trois semaines sur 6 000 km. Demain, retour sur Paris, d’une traite, et force est de constater que la Street Glide n’aura jamais démérité, même ce jour-là !

0058 0059

Denver

Animé par la passion du journalisme depuis une quinzaine d'années, Denver est rédacteur en chef d'un magazine sur la moto de caractère, journaliste-essayeur dans l'auto et fondateur du webzine Denver's Garage.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *