Honda CB 900 Bol d’Or “Raging Bull” by Bullitt Garage

Au Portugal, Bullitt Garage n’a de cesse de présenter des machines variées, souvent éloignées du modèle d’origine avec pourtant un minimum de transformations. Son but est toujours d’offrir ses lettres de noblesse à un modèle en l’allégeant, en l’affinant, en affirmant un peu plus son caractère sans pour autant adopter de nouvelles pièces mais en jouant sur les éléments d’origine. Preuve en est avec cette Honda CB900 Bol d’Or de 1983 au look de racer, rebaptisée Raging Bull en hommage au film de Martin Scorsese, qui met largement en valeur le mythique moulin japonais.

La prépa en 10 points

honda-cb900f-bol-dor

Boucle arrière – Alléger au maximum la machine était la priorité, d’où la suppression de l’imposant carénage au feu carré et de la boucle arrière d’origine au profit d’une structure tubulaire maison en aluminium.

Selle – A l’origine, la Bol d’Or jouit d’une selle massive, au confort digne d’un sofa, pas trop « Raging Bull » dans l’esprit ! Une selle fine
sur mesure en cuir noir à la forme spécifique est bien plus adaptée.

Amortisseurs – A l’arrière, la perte de poids a permis de conserver la suspension d’origine, sensiblement optimisée par un tarage des ressorts spécifique.

Echappement – Exit la double ligne d’échappement d’origine, on a opté ici pour un 4-en-1 ultra-court repeint en noir qui offre toute sa sonorité au quatre cylindres Honda.

Moteur – Si la mécanique reste inchangée quasi inchangée, les 95 ch à 9000 tr/min jugés amplement suffisants, on note un travail sur l’aspect esthétique avec notamment le polissage complet des carters, un traitement qui se prolonge sur les platines.

CB900_10Carburateurs – Le bloc quatre cylindres jouit d’une rampe de carburateurs Keihin 32 mm connectés à des filtres à air coniques en tissu, pour un rendement optimal !

Bloc latéral – Toujours dans une recherche de perte de poids, les caches latéraux ont disparu, le bloc batterie et la boîte à air aussi, cela permet par la même occasion de placer le moteur au centre de gravité, et de libérer visuellement l’arrière.

Partie-cycle avant – Jugés suffisamment performants, le freinage à disque traditionnel ainsi que la fourche télescopique avec système anti-plongée ont été conservés d’origine. Toutefois en ôtant le garde boue et en installant des petits soufflets, le look est assuré.

Réservoir – Bizarrement, il s’agit bien du réservoir d’origine, dont la peinture gomme les défauts ! Les longues bandes reproduisent les coloris adoptés par Freddie Spencer à la grande époque. Le fait d’avoir apporté un noir intense à la jonction avec le cadre permet d’obtenir un effet visuel subtil.

Commandes – Afin d’obtenir une position plus agressive, on a opté pour des demi-guidons fixés assez bas, d’où l’aspect surélevé du té supérieur. Le bloc compteur a été supprimé pour faire la part belle au petit feu avant.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Copyrights : Bullitt Garage

Denver

Animé par la passion du journalisme depuis une quinzaine d'années, Denver est rédacteur en chef d'un magazine sur la moto de caractère, journaliste-essayeur dans l'auto et fondateur du webzine Denver's Garage.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *